Accueil / Manifestations / Ils y étaient... / Randonnée de la Mémoire (Codep du Loiret)

Randonnée de la Mémoire (Codep du Loiret)
Randonnée de la Mémoire (Codep du Loiret)

Visite de la nécropole nationale de la Ferté St Aubin

Du 17 au 19 juin, Coco et Dédé Béville ont participé à un séjour cyclo organisé par le Codep 45. Cette "Randonnée de la Mémoire" avait pour thème principal l'histoire des camps de rétention du Loiret durant la dernière guerre mondiale.

 

Randonnée de la Mémoire

Orléans – Lorris – Orléans

17 – 18 et 19 juin 2014

CODEP 45

~~~~~~~~~~~~

 

Le Devoir de Mémoire et la Transmission du Souvenir d’une période qui n’aurait jamais dû exister !

 

17 juin

ORLEANS – LORRIS – 90 km

 

Centre de loisirs de Limère de l’ASPTT d’ORLEANS la Source, merci à eux pour les locaux et le parking voitures, 7h en ce mardi 18 juin il fait un peu frais. Cyclotes et cyclos « tournicotent » autour de leur voiture en préparant leur vélo. Dix sept participants(es) assistés de trois voitures formeront le groupe. Je reconnais quelques figures du Loiret dont Nicole ROBERT de l’ASOA (nous serons donc deux du club) et fait connaissance avec les autres participants(es) : Alsace, Somme, Deux-sèvres (mon département de naissance), Loir et Cher et je ne sais plus, que les oubliés me pardonnent. Ah, si, le Lyonnais ne viendra pas faute de train, ah ces fonctionnaires quand même !

Après un café agrémenté de viennoiseries et les consignes d’usage, avec un petit quart d’heure de retard c’est le départ dans la bonne humeur ; pensez donc, le vent est frais mais nous pousse allègrement jusqu’à La FERTE St AUBIN par la Saussaye. Arrêt et rassemblement devant la Nécropole Nationale où nous sommes tout ouie au discours passionné d’une conférencière que nous retrouverons le 3è jour au CERCIL à Orléans.

P1030628

Reprise des montures pour se rendre au Cerfbois quelques km au-delà de MARCILLY en VILLETTE et bien sûr, le vent n’est plus avec nous et, compte tenu de notre destination du soir il sera contre nous pour la journée. Notre retard du départ n’étant pas comblé, le conférencier nous a attendu et même un peu cherché. Là encore, le groupe est à l’écoute des explications concernant la fin tragique des étudiants de grandes écoles entrés en résistance et cachés dans les fermes proche de MARCILLY.

Notre assistance prend soin du groupe avec un petit arrêt ravitaillement à TIGY, et par de petites routes tranquilles direction SULLY/LOIRE où un repas sympathique, comme le patron d’ailleurs, nous est servi chez « LIONNEL le routier ».

Nouveau départ pour le Carrefour de la Résistance près de LORRIS par une route forestière en calcaire, bonjour les « nids de poule » et cailloux ; bien sûr, crevaison roue arrière pour André BEVILLE, sympathique cyclo de St JEAN de THOUARS des Deux-Sèvres. Nous restons à quatre cyclos, réparation faite nous repartons et retrouvons le groupe au carrefour. Là également recueillement et explications devant le Mémorial et les stèles de ce haut lieu où plus de 500 hommes étaient regroupés et beaucoup y laissèrent leur vie. Nous reprenons nos vélos pour LORRIS où nous visitons le Musée de la Résistance, visite commentée intéressante et instructive, musée à découvrir, musée que je n’avais surtout pas pris le temps de voir.

P1030632

Trois kilomètres toujours face au vent frais, nous parvenons enfin au Gîte des Potes, lieu fort sympathique comme le couple propriétaire ; bagages, chambres, douches et repas de cyclos avec sucres lents sont fort appréciés. Coupe du monde de foot oblige pour certains et le lit direct pour d’autres. 90 km de prévus et 87 à mon compteur, la journée a été bonne et surtout très instructive.

18 juin

LORRIS – LORRIS – 121 km

 

7h petit déjeuner copieux dans la bonne humeur et 7h30 départ pour BEAUNE la ROLANDE. Avant de partir, sécurité oblige, constitution de deux groupes, puisque des cyclos de LORRIS et de St MAURICE /FESSARD se joignent à nous pour la journée ce qui augmente le peloton d’une dizaine de roulants.

Toujours ce vent d’Est froid malgré la proximité de l’été qui nous résiste jusqu’au repas du midi et nous amène cependant à BELLEGARDE pour un arrêt devant une plaque commémorative à l’entrée d’une école primaire : Jean Claude ZAMOR 8 ans, arrêté par la gestapo dans l’école, déporté est mort à AUSCHWITZ. En réalité, arrêté par des gendarmes FRANÇAIS, peut-être verra-t-on un jour une 2è plaque relatant la vérité ?

Direction BEAUNE la ROLANDE où nous sommes reçus, devant le Mémorial, ancien emplacement du camp d’internement, par le 1er Maire Adjoint de la commune Jean RICHARD, si si c’est vrai, pas l’acteur ni le Directeur du cirque bien connu ; d’ailleurs ce sympathique élu, passionné d’histoire nous le précise avec humour en ajoutant avec un large sourire que son père s’appelait Pierre RICHARD comme l’acteur. L’histoire du camp de BEAUNE nous est donc conté avec une multitude de détails, détails qui m’ont permis de mieux comprendre le pourquoi des Camps du Loiret, car l’histoire vue par certains orateurs et certains écrits semble parfois simpliste et partiale.

Nous repartons par de petites routes vers PITHIVIERS en longeant une partie de la vallée de l’ŒUF où des raidillons nous surprennent tellement qu’un pied à terre s’impose, moi le premier pour une bosse à 18% de 100 à 150 m, ; résultat, en haut : « demi tour, erreur de parcours », bon ça va 300m en plus et puis dans l’autre sens c’est moins difficile ! Nous arrivons ainsi à PITHIVIERS et filons jusqu’à la Gendarmerie Nationale où nous sommes attendus pour un excellent repas servis dans le mess par une serveuse et un serveur attentionnés.

Reprise des vélos et arrêt devant le Mémorial et les stèles situés à l’ancien emplacement du camp d’internement comme à BEAUNE. Surprise le soleil est bien là, le vent également mais maintenant la plupart du temps, il va nous pousser. Arrêt photo au château de CHAMEROLLE, un peu le nôtre quand même (propriété du Conseil Général) et puis retour pour le Gîte des Potes à LORRIS … Résultat 137 km au compteur, la journée a été bonne.

 

19 juin

LORRIS – ORLEANS – 76 km

 

Et oui, c’est le retour ! Toujours le petit déjeuner à 7h, chargement des sacs dans les voitures, puis 7h30, c’est le départ ; malgré un peu de fatigue pour certaines ou certains, une petite satisfaction se ressent dans le groupe car le vent sera favorable pour la journée.

Le soleil se fait cependant attendre et nous arrivons à St BENOIT/LOIRE où une visite accompagnée et commentée du bourg ainsi que de la Basilique nous est chaleureusement conté. Là encore, ma culture s’est un peu plus enrichie avec, non pas la découverte, mais un plus sur la vie de ce poète Quimpérois converti et résistant à sa manière, Max JACOB.

Nouveau départ pour JARGEAU où nous sommes attendus pour 13h à la maison de retraite pour un repas toujours excellent. Bien sûr, les quelques pensionnaires croisés dans les couloirs semblent surpris par la présence inhabituelle de ces individus à la tenue bariolée de couleurs et en short. Evidemment, certaines et certains du groupe ont eu droit à quelques quolibets du genre : « Tu as réservé une chambre pour ce soir » ou «  Pour toi, le vélo c’est fini, ta place est retenue ici » et bien sûr chacun y ajoutant un petit commentaire le tout dans la rigolade.

P1030689

Par la Loire à vélo, nous regagnons ORLEANS, non sans mal car nous tardons un peu à repartir et une crevaison roue arrière de notre sympathique capitaine de route Claudine BOISSEAU de l’OCT (merci pour son implication) nous retardera un peu. Après une visite studieuse du CERCIL avec notre conférencière du 1er jour, c’est le retour au local de Limère la Source par la piste cyclable longeant l’avenus Gaston GALLOUX (ancien Maire d’Orléans).

Accueilli au local après 82 km avec le pot d’amitié offert au groupe, chacun rangeant ses affaires semble, malgré la fatigue apparente, regretter que le séjour soit déjà terminé.

 

En conclusion après une randonnée parfaitement organisée et instructive, un grand merci peut être adressé :

 

  • au CODEP 45
  • aux responsables et membres de la commission Tourisme
  • aux établissements qui nous ont reçu
  • à l’ASPTT
  • aux participantes et participants pour leur bonne humeur et respect de chacun.

 

René MARTIN

Cyclo ASOA (Municipaux et AGGLO d’ORLEANS)